Cinq étapes pour développer son public via de nouveaux canaux

Rédigé par Thomas Buytaert op 16 janvier 2017

Du blog à bien plus

   

Vous avez établi un modèle de contenu ? Et vous avez acquis un public de plus en plus fidèle ? Parfait ! Il est temps de franchir une étape de plus. Comment ? En diversifiant votre portfolio. Vous pourrez ainsi montrer à un plus large public que vous êtes leader dans votre secteur. Vous le faites le plus simplement du monde, en multipliant vos canaux de diffusion.

Dans cette série autour du livre Content Inc de Joe Pulizzi, nous avons déjà décrit comment vous pouviez assembler contenu, technologie et public afin d’assurer le succès de votre projet de contenu. Dans ce texte, nous nous concentrons sur l’accroissement de ce public.

Vous avez un blog ? C’est la première étape. Car votre public cible appréciera aussi de regarder une vidéo, d’empoigner un magazine et de se laisser inspirer par l’un ou l’autre événement. Ne pas être présent sur différentes plateformes de contenu signifie de nombreuses opportunités manquées. Ne réfléchissez pas où vous êtes déjà, mais multipliez les plateformes de diffusion.

Selon le Content Inc model, vous vous efforcerez d’avoir au moins trois bons canaux de contenu. Prenez garde de toujours bien équilibrer les trois posts que vous publiez. Car si vous ne choisissez qu’une voie, tout peut s’écrouler. Inspiré ? Voyons en détail comment vous pouvez construire ces trois piliers.

Étape 1 : connaissez votre groupe cible

Connaître son groupe cible signifie aussi connaître les médias qu’il apprécie consommer. Vous vous concentrez sur les jeunes ? Vous n’oublierez certainement pas la vidéo dans votre mix. Vous êtes plutôt actif sur un marché B2B ? Considérez prints et autres événements comme plus importants. L’objectif de votre mix de canaux est de toucher le plus effectivement possible votre public cible. Votre contenu aura ainsi un rendement optimal.

Étape 2 : Du blog à la version papier

Comment ? Le papier serait condamné ? Vous ne voulez pas avoir l’air stupidement démodé au titre d’entreprise en ayant des publications papier ? Vous ne le serez pas. Bien au contraire. Avec le papier, vous créez plus d’impact que jamais.

Comment se fait-ce ? Jetez un œil à votre boîte mail. Combien de mails non lus sont redirigés, sans être lus, vers votre poubelle ? Et pensez au moment où vous videz votre boîte aux lettres physique. Vous accordez plus d’attention à chaque courrier imprimé qu’à tous vos e-mails réunis.

Il reste bien évidemment un défi : respecter la forme. Copier vos posts de blog sur papier n’est pas une bonne idée. Vous souhaitez développer un magazine ? Réfléchissez alors comme un éditeur et tirez le maximum de ce format. Imaginez des rubriques solides et une mise en page attrayante. Vous pouvez utiliser vos posts comme base, mais dans un magazine, vous avez plus d’espace pour approfondir le propos sur certains sujets. Rappelez-vous aussi qu’un post doit être survolable, un article dans un magazine doit être lisible.

Étape 3 : du blog à la vidéo

La vidéo ? Coûteuse et inefficace ? Souvent, oui. Mais pas si vous faites les choses correctement. Car le temps où une vidéo de 2 minutes coûtait 20.000 euros est heureusement derrière nous. Nous sommes plutôt les meilleurs fans du low cost, high impact. Cela signifie qu’avec un petit investissement, il est possible de faire des choses intéressantes. Il faut une approche intelligente. Utilisez les conseils ci-dessous pour intégrer efficacement la vidéo à votre stratégie de contenu :

  • N’essayez pas d’être viral, mais intéressez-vous à des sujets d’actualité sur le web ou dans votre secteur.
  • Soyez original, mais pas n’importe comment. Il faut l’être sur le contenu, pas sur les effets utilisés.
  • Soyez vrai. Pas besoin de mettre en place une équipe de tournage coûteuse. Les gens s’attachent aux choses qui se produisent dans la vie quotidienne. Les vidéos effectuées avec un iPhone sont donc parfaitement adaptées.
  • Tenez-vous à votre stratégie et intégrez des vidéos qui sont adaptées à votre plan de contenu global.
  • Connectez-vous à des influenceurs et persuadez-les de partager vos vidéos. Il peut s’agir de collaborateurs, mais aussi de clients, de références dans votre secteur ou dans le monde des médias.
  • Réalisez des vidéos suffisamment courtes. La durée optimale serait de 60 secondes. Plus votre message peut être bref, mieux c’est.
  • Créez des vidéos mute proof. Cela signifie que votre vidéo a un impact, même sans son. Le plus souvent, cela fonctionne bien avec des sous-titres.

Étape 4 : les événements in person

Si, en tant qu’entreprise, vous souhaitez avoir de l’influence, les événements in person sont un must. Vous pouvez ainsi atteindre votre groupe cible de manière personnalisée. Une première étape intéressante est de sélectionner quelques ambassadeurs au sein de votre entreprise et préparez-les à intervenir durant vos événements. Mais vous serez dans le mille si vous organisez vos événements vous-même. Faites-le en respectant un thème précis dans lequel vous excellez et dans lequel vous souhaitez devenir une référence. Posez-vous les questions suivantes pour que votre événement prenne bonne forme :

  • Qu’est-ce qui passionne mon public cible ? Quels thèmes sont présents dans mon secteur ?
  • Quelle est ma place sur le marché ? Quelle est la réputation que je veux soutenir ?
  • Quel contenu aidera concrètement mon groupe-cible ?

Étape 5 : intégrez le tout

Vous êtes sur le point de développer différents types de contenus. C’est très bien. Mais votre plus grand défi reste leur intégration. Examinez votre plan de contenu et assurez-vous qu’il propose un mix intéressant tout au long de l’année, qu’il s’agisse de contenu en ligne, imprimé, vidéo ou événementiel.

Étude de cas : Steven Van Belleghem

Vous connaissez peut-être Steven Van Belleghem pour ses best-sellers. De Conversation Manager, De Conversation Company et When Digital Becomes Human. Steven n’est pas seulement écrivain, c’est aussi un conférencier enthousiaste et un consultant. Par ce que son business est question de personnalité et parce qu’il est une personal brand forte, il a créé le site www.stevenvanbelleghem.com. Il s’agit d’un hub central regroupant tout le contenu créé autour de ce qui l’intéresse, mais surtout ce qui intéresse son public cible. Sur la homepage de son site, on reconnaît clairement le mix de contenu qu’il utilise :

  • Des livres : vous pouvez les commander directement sur le site.
  • Des vidéos : il tourne une vidéo par semaine sous le nom évocateur de Steven’s week.
  • Des posts sur son blog : il en développe en moyenne un par mois.
  • Des slideshares : il propose ainsi presque toutes ses présentations.
  • Des keynotes et des ateliers : vous pouvez réserver votre place en ligne.

C’est clair : Steven Van Belleghem connaît la magie qui réside dans un bon mix. Avec ses vidéos, il touche un large public, entre autres via Facebook. Son blog fournit des précisions supplémentaires et va plus en profondeur – et ses livres plus encore – et ses présentations Slideshare offrent aux visiteurs une image claire des sujets explicités et comment, en tant qu’orateur, il est une référence. Aujourd’hui, Steven Van Belleghem est un consultant très demandé au même titre que ses keynotes. 

Envie d’échanger sur comment nous pourrions, ensemble, redynamiser votre auditoire ?

Nos spécialistes du contenu sont à votre disposition.

Contactez-nous